mercredi 3 septembre 2014

#30 garder le contrôle, garder le rythme *, bis


Cette année, la Rentrée a un goût bizarre. Je n'ai pas eu de vacances en août pour me dire que c'est septembre, le temps du renouveau et de nouveaux objectifs. J'aime toujours autant la Rentrée, mais je regarde ça de loin (avec envie et tristesse) parce que sous les Tropiques, la Rentrée c'est en février et ce n'est pas aussi excitant (pour moi). Ce mois d'août a été un des plus déprimants de mon existence, pendant que je voyais les gens dans l'hémisphère nord se souhaiter bonnes vacances et bon repos, je faisais mes quarante heures de bureau (les trente-cinq heures, ça doit être bien).
J'ai bien occupé les soirs et les week-ends de votre été, par contre. Beaucoup de mes plans ont été chamboulés, mais je tiens le cap (on aurait dit quelqu'un d'autre...).

BILAN

J'ai écrit quatre romans :
  • D'or et d'argent (réécriture totale qui m'a valu des cauchemars) ;
  • La Favorite (Camp Nano avril qui m'a fait pleurer toutes les larmes de mon corps) ;
  • Un thé au litchi (Camp Nano avril bis, pour me remettre de mes émotions) ;
  • Cheesecake à la goyave (en partie Camp Nano juillet).
Je me suis donc lancée dans une série romantique et gourmande surprise pour compenser mon mauvais karma à force d'écrire toutes ces histoires tristes qui donnent des cauchemars et font pleurer. Pour le moment, la série devrait compter cinq romans dont le troisième, Cupcake au cœur fondant, est en cours.
Et j'ai écrit deux nouvelles :
  • La Petite Fille à lunettes (pour ma série de contes de fées et/ou traditionnels revisités) ;
  • Avant la fin (romance paranormale pour le concours de nouvelles de Láska).
Lorsque je me suis lancée dans l'écriture de mes contes de fées revisités avec des métamorphes à la place des fées-marraines et des sorcières avec Au Sorbier des oiseleurs, je me suis posé la question plusieurs fois : un roman ou des histoires pour chaque héroïne ? Ça me travaillait tellement que j'ai eu besoin de plusieurs semaines rien que pour le premier chapitre que j'ai écrit et réécrit. Dans le doute, j'ai fait ce que je connaissais le mieux : le roman. Mais cette année, c'était plus fort que moi. Ce format ne me paraissait pas indiqué, donc en août, j'ai coupé Au Sorbier des oiseleurs en trois et ce titre est devenu le titre de la série :
  • L'Hybride et le Veilleur (Blanche-Neige meets Raiponce) ;
  • Le Cygne du Capitole (Cendrillon meets Peau d'Âne) ;
  • La Saison des chimères (La Belle et la Bête meets La Belle au bois dormant).
Pourquoi m'arrêter en si bon chemin ? J'ai repris la suite, La Maison en pain d'épices :
  • Le Pays des rêves (La Petite Sirène meets Peter Pan) ;
  • La Maison en pain d'épices (Aladin meets Robin des bois).
Il ne manque plus que relire La Petite Fille à lunettes (Le Vilain Petit Canard) et La Belle Dame des bois (un conte et demi tragique). Ce dernier sera plus long que les autres textes parce qu'il n'y a qu'un réel enjeu. Et Le Couvent de la Garde, préquelle se passant en 1867, a été relu également.

À FAIRE

Hier, en voyant passer un tweet du compte officiel de Nanowrimo, je me suis dit que je savais ce que j'allais écrire en novembre (et en plus, je ne travaillerais pas à cette période). Avec ma série gourmande, j'ai encore deux romans à écrire : Grain de sel et piment de Cayenne et Beignets d'ananas au rhum (ce titre pourrait changer pendant l'écriture). Je vais donc m'occuper de Beignets, le cinquième livre (avant le quatrième parce que les événements de celui-là ne feront aucune différence, il est plus indépendant que les précédents). J'avais une idée de départ, mais je ne savais pas comment ça allait se conclure, cette affaire. Cinq pages A4 plus tard, j'ai trouvé ! ;-)
Je ne voulais rien soumettre cette année, mais je peux d'ores et déjà préparer 2015. Il y a des textes que je veux présenter et qui doivent être peaufinés avant. Une chose est certaine : mes deux séries sont la priorité.

***

* “Keep control, of me 
try to keep the frequency”
Keep control, Sono

4 commentaires:

  1. Un bien beau bilan Jo Ann. Tu m'épateras toujours pas ta productivité. Qui plus est, une productivité de qualité car toujours finement retravaillée, dont on découvre avec plaisir les résultats finaux édités. Alors, tu n'auras peut-être pas profité comme tu le souhaitais de tes vacances, mais dis-toi que tu vas en offrir par le biais de l'imaginaire à beaucoup. Et ça, c'est une très belle chose à ajouter à ton actif. Bon courage :D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, je n'ai pas eu de vacances. :-p

      Merci pour tes compliments et tes encouragements ! ♥ Et j'espère que ces textes que je réserve trouveront vite des maisons et des lecteurs. :-)

      Supprimer
  2. Tu écris à une vitesse!!!!
    Moi j'aihate de pouvoir lire cette série romantique, tu comprendras pourquoi... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'écris court, aussi, ça aide. :-D
      (Oh, une gourmande ! ;-) )

      Supprimer

Vos commentaires alimentent les coccinelles. Merci pour elles.

J'ai activé la modération des commentaires sur les billets de plus de sept jours car il n'y a rien que je déteste plus que les CAPTCHA. Je préfère avoir à détruire manuellement les spams que vous les infliger. Merci de votre compréhension.