[Au Sorbier des Oiseleurs] La ville d'Aucelaire 🍎🍏🍎


Il y a pas mal de billets qui traitent de la crĂ©ation d'univers, de langues, de cultures. Il fut un temps, j'avais Ă©crit ces mĂȘmes articles parce que j'ai crĂ©Ă© un monstre le jour oĂč j'ai commencĂ© Ă  Ă©crire Tarandes et Sakranim.
Mais, et si on ne veut pas créer un planÚte entier ? Et si on veut juste créer une région pour mieux coller à notre histoire dans un décor réaliste ?
Eh bien, on pourrait croire que c'est plus facile que tout un univers, mais ce sont des degrĂ©s de difficultĂ© diffĂ©rents pour une bonne raison : il faut que ce pays ou cette ville soit cohĂ©rente avec la rĂ©gion dans laquelle elle se situe. À moins d'avoir Ă©tĂ© colonisĂ© ou enclavĂ©, on ne peut pas avoir une zone oĂč on parle finnois en pleine pĂ©ninsule ibĂ©rique.

Chers camarades de l'univers Marvel, on ne peut pas parler xhosa et dérivés à Wakanda. Dans cette région-là, on parle swahili ! Pour la cohérence, va falloir repasser.

Dans la création de mondes, donc, j'ai commencé par un univers entier. Nokan de Tarandes et Sakranim a six continents, deux centaines de pays, et dans chaque roman, j'essaie d'explorer un ou deux nouveaux pays, histoire de voyager et que tout cet effort serve à quelque chose !

Puis, j'ai créé une ville.
Aucelaire.

Pour mes contes de fĂ©es, j'avais une idĂ©e trĂšs prĂ©cise de l'environnement, Ă  commencer par la prĂ©sence de bois ou d'une forĂȘt au bord de la Seine. Mon don pour le dessin a su traduire sur Excel :


De toute beauté, n'est-ce pas ? Tout en courbes et délicatesse !

J'ai construit les quartiers en me basant sur l'histoire de la ville.

đŸšČ Le Vieil-Aucelaire est le cƓur mĂ©diĂ©val autour duquel la ville s'est agrandie, suivi de prĂšs de Saint-Mader.
C'est lĂ  oĂč se trouve l'ancien Couvent des SƓurs Ouvreuses de la Garde qui est partagĂ© en deux : la zone rĂ©sidentielle, oĂč vivent les filles, et le salon de thĂ© Sorbier des Oiseleurs. L'Ă©difice imposant est Ă  moitiĂ© dans les bois de Saint-Mader, qui longent la Seine.

đŸšČ Vers l'ouest se trouvent les quartiers chics.
Le Grand-ChĂȘne et la Fontaine sont chics sans ĂȘtre trop tape-Ă -l'Ɠil, contrairement Ă  Notre-Dame qui est le quartier bourgeois par excellence.

đŸšČ Tout au sud, l'activitĂ© fluviale a façonnĂ© les quartiers des Halles, des Docks et du Marais.
GrĂące Ă  la gentrification, les Docks sont Ă  prĂ©sent un quartier prisĂ© par les jeunes cadres. C'est lĂ  oĂč vivent Gus et Jacques. Leur loft est le lieu de quasiment toutes les fĂȘtes organisĂ©es par Iris (parfois sans qu'ils le sachent).

đŸšČ Tout au nord, le Capitole, un quartier populaire qui tire le nom de la vague d'immigrĂ©s italiens. MalgrĂ© le nom romain, ce sont surtout des Napolitains et des Siciliens qui y vivent.
Ginie, Cassandra et Iris sont toutes d'origine napolitaines, premiÚre génération française. (Gus et Jacques, le cousin de Cassandra, également !) Elles y vivent toujours.

đŸšČ La Roseraie (au nord) et les Landes (au sud) sont deux quartiers oĂč la mixitĂ© sociale est de mise, et font officieusement office de tampons entre les quartiers populaires et les quartiers plus aisĂ©s.

đŸšČ La forĂȘt de Saint-Mader, coincĂ©e entre la Seine et la ville, est trĂšs importante pour les Aucelois qui aiment s'y promener dĂšs que la mĂ©tĂ©o le leur permet. Seule la pluie empĂȘcherait Ginie d'aller pique-niquer au bord de la Seine tout en lisant une romance Ă©picĂ©e...


En regardant la carte de la rĂ©gion parisienne Ă  la recherche d'une forĂȘt, j'ai dĂ©cidĂ© de placer Aucelaire lĂ  oĂč se trouve Maisons-Laffite, Ă  tout juste À vingt-cinq minutes en RER de Paris.
Au Sorbier des Oiseleurs se passe surtout dans le Vieil-Aucelaire et en partie dans le Capitole. Mais comme dans ma saga fantasy, chaque nouveau tome est l'occasion d'explorer ce qu'on connaĂźt dĂ©jĂ  et dĂ©couvrir de nouveaux quartiers...

Ah... et au fait, tu sais pourquoi ça s'appelle Aucelaire ?
La réponse est dans cette vidéo...


2 commentaires:

  1. Super, la carte! Moi, je l'aime beaucoup. Pour ma part, je déteste construire des univers; j'invente tout au fur et à mesure de l'écriture... et, du coup, ça devient vite compliqué. :-P

    Sinon, ta remarque sur Black Panther (que je n'ai pas vu) me fait penser au truc qui a le plus gĂȘnĂ© mon chum (qui a grandi en Afrique, Maurice/Ethiopie) : les accents. Apparemment, ils avaient des accents africains diffĂ©rents alors qu'ils Ă©taient censĂ©s venir du mĂȘme coin, et il Ă©tait comme "aaah, ça marche pas!!!"

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Il n'est pas inhabituel d'avoir des accents totalement diffĂ©rents alors qu'on vient d'un mĂȘme pays, surtout que les cinq tribus de Wakanda semblent ĂȘtre trĂšs indĂ©pendantes les unes des autres, par leurs coutumes Ă©galement. Donc pour moi, ce niveau-lĂ  est le moindre. (Et ça ne m'a mĂȘme pas choquĂ©e / interpellĂ©e ! XD )
      Mais le xhosa n'est parlé qu'en Afrique du Sud.

      Supprimer

Abonne-toi au Club de Sigmund

Je veux recevoir dans ma boßte à lettres des confidences, des vlogs, des avant-premiÚres, des manuscrits gratuits et autres exclusivités !

* champs requis