Jo Ann von Haff

|

image
Bienvenue, je m'appelle

Jo Ann von Haff

Quand je lui ai demandé d'où venait mon prénom, mon père est devenu tout rouge. Il a avoué, en toussotant beaucoup, en s'éclaircissant souvent la gorge, qu'il l'avait trouvé dans un roman. Un roman à cochoncetés. Il ne me manque plus que boucler la boucle et écrire les prochaines Cinquante Nuances de Grey. J'aurais dû commencer par là, au fait.

Mon nom est la représentation de ma multiculture : angolaise d'origine luso-allemande et d'expression française. Ma normalité est un melting-pot, mon éducation est multiculturelle, ma voix est polyglotte.

J'écris des histoires d'aujourd'hui, avec des héros de tous les jours et de tous les horizons, des personnages qu'on peut croiser dans la rue. Mes romans reflètent le monde tel que je le vois : moderne, global et sans frontières, où tout le monde a sa place.

10

Publications
(et 8 à venir)

1

Point Karma
(pour équilibrer Sigmund)

2 587 151

Mots écrits
(776 970 publiés)

3104

Téléchargements
(pour les abonnés)

Dernières publications

Découvre les résumés en cliquant sur les couvertures


Bibliographie complète
Tango à minuit, Les Contes d Aucelaire, conte de fées, mxm bookmark
Aujourd hui ne se termine jamais, roman féminin, auto-publication
 Les Noces de Jade, romance historique contemporaine aux éditions Charleston, finaliste du prix du livre romantique 2018
 Les Yeux de Léon, romance contemporaine chez France Loisirs
 Au Sorbier des Oiseleurs, premier conte d'Aucelaire, conte de fées revisité, aux éditions MxM Bookmark, Collection Infinity
La Réelle Hauteur des hommes, romance contemporaine aux Éditions BMR
Derniers articles

[Wattpad] ZOUK LOVE, un chapitre par semaine sur Wattpad


TOUJOURS CHOISIR LA TROISIÈME OPTION...

Parisienne bibliophile, passionnée et bordélique, Petula Simon aime faire la fête, surtout danser le zouk et la salsa. Entre son travail de chroniqueuse littéraire pour un magazine multimédia et sa colocation, elle croque la vie à pleines dents.
Puis sa vie organisée (de façon bordélique) se complique lors d'un bal de pompiers.
Entre danseurs sexy et écrivains charmants, le cœur de Petula balance, et zouke, et love...

AUJOURD'HUI NE SE TERMINE JAMAIS


Auto-publication 2018

UN ROMAN D'AMOUR, DE TOUS LES AMOURS...

Que faire lorsque sa vie part à vau-l’eau et que sa meilleure amie, sa jumelle, se trouve de l’autre côté de l’océan ?

« — Tu t’empêches de jurer ? devina Pol.
— Hm, répondit Mike.
— Là, tu peux parler ?
— Tu as raison, clone. Tu enchaînes les conneries.
— Qu’est-ce que je fais ?
— C’est seulement maintenant que tu te poses la question ? »

À Paris, la psychothérapeute Mike cherche à oublier dans son travail un passé encore trop présent. 
À New York, la carrière de danseuse de Pol décolle alors que sa vie privée s’écroule.
Douleurs d'hier et souffrances d'aujourd'hui se mêlent et s'entremêlent. Mike et Pol parviendront-elles à défaire les nœuds et à réparer les cœurs avant qu'aujourd'hui ne les engloutisse complètement ?

« Jo Ann von Haff a un don, un vrai don pour dépeindre des personnages émouvants, justes, marqués par la vie et les épreuves, humains, si humains. »
Chloé Duval, auteure de Temps volé

Amazon 💃 7Switch 💃 Kobo 💃 Bookeen 💃 Fnac 💃 iTunes


Merci à Marie H., qui a lu la version NaNo2008 et qui ne m'a pas détestée à cette occasion.
Merci à Esther C., qui a lu mon roman entre deux réécritures pour me signaler toutes les erreurs concernant la culture juive.
Merci à Vanessa du Frat, ma comparse d'[Espaces Comprises] pour ses conseils précieux.

💃

« J'ai été happée par le récit de ces deux personnages très attachants et la fin du roman arrive un peu trop vite, nous laissant avec un goût de trop peu. »

« Jo Ann von Haff a un don, un vrai don pour dépeindre des personnages émouvants, justes, marqués par la vie et les épreuves, humains, si humains. »
Chloé Duval

« Sincèrement je vous recommande chaudement de tenter la lecture de cette histoire si vous appréciez tout ce qui est women’s fiction, drame, romance, personnages torturés et liens d’amitié/fraternité profondément présent dans le récit. Car c’est tout ce que regroupe cette histoire et ce mélange est totalement réussi ! »

Lis les premiers chapitres d'Aujourd'hui ne se termine jamais

* indicates required

Tu acceptes, en échange de cet e-book, de recevoir mes newsletters avec mon actualité et mes promotions.
Tu peux changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien « Se désinscrire » situé le pied de page de toutes mes lettres ou en me contactant à joann@joannv.com. MailChimp et moi-même traiterons tes informations avec respect et tes données seront supprimées. Pour plus d'informations sur les pratiques de confidentialité de MailChimp, visite leur site Web.
We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp's privacy practices here.

[Extrait] Aujourd'hui ne se termine jamais


— Mike ? appela Karine. 
— Hm ? 
— Tu ressembles à ma mère… 

Mike se figea en faisant attention à ne pas se brûler avec l’huile. 

— Regarde, insista Karine. 

Mike enleva la poêle du feu et essuya ses mains soudain moites sur son pantalon. 

— Montre. 

Elle prit la photo que Karine tendait. À part la chevelure brune, la mère de Karine et Mike n’avaient rien en commun. La première était petite aux yeux clairs, alors que Mike frôlait le mètre quatre-vingt. 

— Je pourrais passer pour ta fille, remarqua Karine. 
— Je dois sûrement paraître plus vieille que je ne le suis vraiment, répondit Mike en lui rendant le cliché. 

Mike détestait les transferts chez ses patients quand ils devenaient trop attachés, presque dépendants. Elle avait raconté des choses à Karine qu’aucun autre protégé n’avait jamais soupçonnées, elles étaient beaucoup trop proches. C’était sa faute, elle aurait dû accepter qu’Aubry choisît quelqu’un d’autre. 
Karine grimaça, rangea la photographie dans son journal et joua avec le reste de son bagel. 

— Tu as raison, murmura l’adolescente. Tu es trop jeune pour être ma mère. 

Mike se retenait de trembler. 
La minuterie retentit. Elle ouvrit le four et ferma les yeux en sentant l’odeur du ragoût de Ruth. Malgré son éloignement volontaire, Mike pouvait toujours compter sur sa mère et sa grand-mère. Comment aurait-elle pu survivre sans sa famille ? 
Elle posa le bigos sur le comptoir. 
L’adolescente renifla. 

— Karine ? s’inquiéta Mike. 
— Ça fait presque deux mois que tu es à la maison… Et bientôt, tu t’en iras. 
— Je partirai quand tu n’auras plus besoin de moi. 
— Comment le savoir ? 
— Je le saurai. 

Karine sanglota. 

— J’aurais préféré que tu sois ma mère. 

L’émotion la menaçait. 

— Ç’aurait été plus facile si j’avais eu ma mère avec moi, chuchota Karine. Il y a des choses que je ne pourrai jamais dire à papa… Il ne comprendrait pas… 

Mike la fit se lever et la serra dans ses bras. 

— Je serai toujours là pour toi, faygele. Toujours.

Découvre le roman

Découvre les premiers chapitres d'Aujourd'hui ne se termine jamais

En t'abonnant au club, tu recevras les premiers chapitres d'Aujourd'hui ne se termine jamais, des confidences et des vlogs, des avant-première et des cover reveals, tu participeras à des concours privés et tu auras accès à d'autres exclusivités dans ta boîte électronique ou même postale ! Alors, ça te dit ?

Abonne-toi et à très vite dans ta boîte aux lettres !


* champs requis
Contact
Jo Ann von Haff
Skype @joannkamar
Luanda, Angola