Jo Ann von Haff

|

image
Bienvenue, je m'appelle

Jo Ann von Haff

Quand je lui ai demandé d'où venait mon prénom, mon père est devenu tout rouge. Il a avoué, en toussotant beaucoup, en s'éclaircissant souvent la gorge, qu'il l'avait trouvé dans un roman. Un roman à cochoncetés. Il ne me manque plus que boucler la boucle et écrire les prochaines Cinquante Nuances de Grey. J'aurais dû commencer par là, au fait.

Mon nom est la représentation de ma multiculture : angolaise d'origine luso-allemande et d'expression française. Ma normalité est un melting-pot, mon éducation est multiculturelle, ma voix est polyglotte.

J'écris des histoires d'aujourd'hui, avec des héros de tous les jours et de tous les horizons, des personnages qu'on peut croiser dans la rue. Mes romans reflètent le monde tel que je le vois : moderne, global et sans frontières, où tout le monde a sa place.

10

Publications
(et 2 à venir)

1

Point Karma
(pour équilibrer Sigmund)

2 587 151

Mots écrits
(776 970 publiés)

3053

Téléchargements
(pour les abonnés)

Dernières publications

Découvre les résumés en cliquant sur les couvertures


Bibliographie complète
Aujourd hui ne se termine jamais, roman féminin, auto-publication
 Les Noces de Jade, romance historique contemporaine aux éditions Charleston, finaliste du prix du livre romantique 2018
 Les Yeux de Léon, romance contemporaine chez France Loisirs
 Au Sorbier des Oiseleurs, premier conte d'Aucelaire, conte de fées revisité, aux éditions MxM Bookmark, Collection Infinity
La Réelle Hauteur des hommes, romance contemporaine aux Éditions BMR
Derniers articles

AUJOURD'HUI NE SE TERMINE JAMAIS

UN ROMAN D'AMOUR, DE TOUS LES AMOURS...

« — Tu t’empêches de jurer ? devina Pol.
— Hm, répondit Mike.
— Là, tu peux parler ?
— Tu as raison, clone. Tu enchaînes les conneries.
— Qu’est-ce que je fais ?
— C’est seulement maintenant que tu te poses la question ? »

Que faire lorsque sa vie part à vau-l’eau et que sa meilleure amie, sa jumelle, se trouve de l’autre côté de l’océan ?
À Paris, la psychothérapeute Mike cherche à oublier dans son travail un passé encore trop présent. 
À New York, la carrière de danseuse de Pol décolle alors que sa vie privée s’écroule.
Douleurs d'hier et souffrances d'aujourd'hui se mêlent et s'entremêlent. Mike et Pol parviendront-elles à défaire les nœuds et à réparer les cœurs avant qu'aujourd'hui ne les engloutisse complètement?

« Jo Ann von Haff a un don, un vrai don pour dépeindre des personnages émouvants, justes, marqués par la vie et les épreuves, humains, si humains. »
Chloé Duval, auteure de Temps volé

Amazon 💃 7Switch 💃 Kobo 💃 Bookeen 💃 Fnac 💃 iTunes


Traduction par Sandra Iscan Luengo
Traduction par Silvia Chessa


Merci à Marie H., qui a lu la version NaNo2008 et qui ne m'a pas détestée à cette occasion.
Merci à Esther C., qui a lu mon roman entre deux réécritures pour me signaler toutes les erreurs concernant la culture juive.
Merci à Vanessa du Frat, ma comparse d'[Espaces Comprises] pour ses conseils précieux.

💃

« J'ai été happée par le récit de ces deux personnages très attachants et la fin du roman arrive un peu trop vite, nous laissant avec un goût de trop peu. »

« C'est beau, c'est vrai, c'est juste... magnifique. Un chant à deux voix, désespéré, aimant et au final plein d'espoir. De guérison et de renouveau. »

« Jo Ann von Haff a un don, un vrai don pour dépeindre des personnages émouvants, justes, marqués par la vie et les épreuves, humains, si humains. »




The Day after Tomorrow

I am waiting for the day
after tomorrow.
But tomorrow never comes
and today never ends.

I wish I could sleep
till the day after tomorrow.
But I can't close my eyes
and I don't have dreams.

I wish I could find my way
to the day after tomorrow.
But I can't read a map
and I have lost my compass.

I wish I could be warm
till the day after tomorrow.
But my sky is dark
and my Sun is missing.

I wish I could be alive
for the day after tomorrow.
But I am so tired
and I have lost my strength.

I am waiting for the day
after tomorrow.
But tomorrow never comes
And today never ends…”

© Jo Ann von Haff, décembre 2004
in Till Death Do Us Part

✂ Renforcer sa présence sur Google (rendre ses informations officielles)


Je ne sais pas si tu es au courant, mais tu peux renforcer ta présence sur Google.

En juillet, je me suis googlée pour m'assurer que mon site était au moins dans la première page de recherches de Google. C'est bien beau d'avoir un site, mais si personne ne le voit quand on fait une recherche sur nous, à quoi bon, n'est-ce pas ?
Je suis passée en mode Navigation privée (Ctrl + Maj + N sur Chrome), et ça me tracassait de n'avoir que mes publications BMR sur ma fiche.

En bas se trouve le bouton « revendiquer cette fiche info » (avant c'était « Gérez-vous la présence en ligne de Jo Ann von Haff ? »). Exemple avec Suzanne Roy, ma jumelle cosmique.)

Alors j'ai revendiqué ma fiche.
En cliquant, cela nous redirige vers une page de démarches assez simple : un selfie avec son passeport ou sa carte d'identité (j'ai pris ma photo en cachant les données, au cas où, ne laissant que la photo et le nom bien visible). Il faut également donner ses liens officiels (sites, réseaux sociaux) et prouver qu'on a accès au tableau de bord de chaque lien (une capture d'écran de l'interface de notre site, et montrer que nous pouvons changer nos profils sur les réseaux).

Deux/trois semaines plus tard, en août, je recevais l'autorisation de modifier mon compte.

Je voulais ajouter mes autres publications, puis j'ai remarqué que j'avais d'autres résultats, mais au lieu de « von Haff » (v minuscule), ils étaient sous « Von Haff » (V majuscule).

J'ai donc demandé à fusionner trois profils (si, si, j'avais un troisième perdu !).

Première semaine d'octobre, enfin, j'avais un seul profil « officiel ».

Revendiquer ma fiche a été plus compliqué que la moyenne, sûrement grâce à l'orthographe fantaisiste et hachée de mon nom nom. Il suffit d'une case pour tout fractionner, apparemment !
Mais c'est classe.
Non ?

Maintenant j'ai juste besoin de savoir comment changer cette fichue photo...

✏ Ce que le NaNoWriMo m'a rapporté


La NaNoWriMo a été la meilleure école d'écriture et d'organisation pour moi.
Et alors que je viens de passer la pire édition de ma vie, je vais tout de même t'expliquer pourquoi novembre est devenu quasi-sacré dans mon calendrier.

Est. since 2006

J'étais dans un groupe d'écriture anglophone lorsque j'ai appris l'existence du NaNoWriMo en 2005. Pourtant, ce n'est qu'en 2006 que je me suis inscrite officiellement (le 15 octobre) suite à un article d'une blogueuse française, Chimère (si tu me lis). 
Je suis partie à la wannagain, IRL c'était le souk, mais j'ai tout de même réussi à boucler les 50K en 15 jours (sans être chez moi alors que mon ordinateur pas du tout portable y était). La communauté française était encore toute petite et j'ai rencontré des gens super que j'ai rencontrés pour de vrai à Paris en 2007 lorsque j'ai participé à la TGIO (Thanks G* it's over : la fête de fin de NaNo en décembre).

J'ai appris à m'organiser

Quand je me suis inscrite au NaNo, j'écrivais depuis déjà 10 ans ! Ou plutôt, je gribouillais. Je n'avais que trois romans terminés, avec un début, un milieu et une fin. Pour les deux premiers, je les ai écrits dans un cahier, donc je n'avais pas d'autre choix que suivre un semblant de chronologie. Pour le troisième roman, une de mes cousines le lisait en même temps donc j'avais intérêt à écrire dans l'ordre également.
Arrivée en France, j'écrivais au stylo plume sur des copies doubles Seyès illimitées (le double luxe pour quelqu'un qui vient d'Angola) et, bien sûr, dans le désordre et uniquement ce qui me plaisait. Disant que pendant des années, rien n'a abouti...
Avec le NaNo, je me suis remise à écrire sur ordinateur et dans l'ordre. Même si je n'avais pas de plan (ça n'a pas changé), j'avançais en espérant arriver à la destination que je m'étais fixée...

J'ai appris à écrire vite

Écrire vite n'est pas forcément écrire de la m*, comme le diraient certains. 
Pour moi, depuis que je me suis lancée dans le NaNo et que j'ai commencé à écrire dans l'ordre, écrire vite me permet d'arriver plus vite là où je veux aller, que ce soit la fin (le saint Graal) ou juste une scène à laquelle on a pensé pendant des semaines !
En plus, les Word Wars (écrire le plus de mots possible pendant quinze minutes) nous entraînent à frapper vite. Je passe toujours mon tour lors des WW organisées sur mon forum ou dans le chan régional, mais je peux monter jusqu'à 850 mots environ en quinze minutes. 
Et si je veux terminer avant minuit (pour une quelconque raison), je mets le turbo, quitte à écrire 17K dans la journée...

J'ai appris à me défier

Le NaNo n'est pas une compétition ! C'est un défi personnel, on cherche à être meilleur que soi-même !
Je n'ai jamais tenté le 50K1Day (écrire 50 000 mots en 24 heures), et je ne pense pas que je le ferai un jour. J'ai écrit mon premier NaNo en 15 jours (même sans être chez moi, même sans accès à mon ordinateur), et tous les ans, je réduisais ce délai jusqu'en 2011 où j'ai écrit Lettre à Maxime, mon plus beau roman, en quatre jours.
Je m'étais prouvée à moi-même de ce dont j'étais capable, et à partir de là, ce n'était plus important.
Aujourd'hui, mes plus grands défis sont parvenir à écrire 50K alors que je suis en déplacement et que je travaille et que je ne suis pas chez moi et que je bouge !
Ce que font les autres ne m'intéresse pas, mais je suis là pour encourager. Toujours.

J'ai appris à trier

Quand on a 1500 idées à l'heure comme Sigmund, il faut apprendre à prioriser ses envies. J'écris sans plans (95 % du temps), du coup, je dois me lancer dans l'idée qui est la plus développée dans mon esprit pour parvenir à écrire 50K de cette histoire-là. Les abonnées de ma newsletter savent  d'ailleurs comment j'organise mes idées et ont même un modèle de mes tableaux magiques.


J'ai sûrement appris d'autres choses, mais voilà les plus importantes, à mon avis.


Si je ne devais écrire qu'un roman par an, ce serait sûrement en novembre.

Parce que j'aime le mois du NaNo de la même façon que j'aime Noël. C'est l'ambiance. C'est savoir que des centaines de milliers de personnes dans le monde écrivent au même moment pour les mêmes raisons. C'est faire partie d'une communauté (avec ses bons et mauvais côtés). C'est se défier pour atteindre un objectif commun.
C'est de faire, au lieu de rêver.
C'est magique. Comme Noël, finalement...


Treize éditions, 13 victoires et 17 romans

En treize éditions, j'ai écrit 17 romans, le 18e est toujours en cours. Il y a de tout : de la Women's fiction, de la romance, de la fantasy et même du paranormal ! En 2019, j'atteindrai mon millionième mot et j'ai hâte !



2006
Mon cœur est une saison (WF disponible pour les abonnées)

2007
À l'ombre du baobab (paranormal)

2008
Aujourd'hui ne se termine jamais (WF)



2009
Enfants de lune (fantasy)

2010
Les Apprenties Shâim (fantasy)

2011
Lettre à Maxime (WF)
Derniers jours avant les pluies (WF)

2012
Le Prince clairvoyant (fantasy)

2013
Effacer tous les hiers (suite indépendante d'Aujourd'hui ne se termine jamais, devenu Effacer tous les hiers et Rendez-vous après demain disponible pour les abonnées)
Les Yeux de Léon (romance)




2014
Croquembouche (romance)
Beignets d'ananas au rhum (romance)
Les Noces de Jade (romance)



2015
Pizza aux figues (romance)
Gaufres & Chocolat (romance)

2016
La Dernière épouse (fantasy)

2017
Roméo cherche Juliette (romance disponible pour les abonnées)

2018
Missions au bout du monde (romance en cours d'écriture, à lire sur Atramenta ou Wattpad)



Et des Camp NaNoWriMo ?


2014
La Favorite (WF)
Un thé au litchi (romance disponible pour les abonnées)
Macarons à la goyave (romance)


2015
Tango à minuit (à paraître chez MxM Bookmark en 2019)
Un monstre comme moi (à paraître chez MxM Bookmark)


2016
Xander (romance disponible pour les abonnées)
Plan B (romance disponible pour les abonnées)


2017
Promesses du bout du monde (romance disponible pour les abonnées)


2018
Roméo cherche Juliette (romance disponible pour les abonnées)
Cœur fondant (romance anciennement disponible pour les abonnées)

Découvre les premiers chapitres d'Aujourd'hui ne se termine jamais

En t'abonnant à ma newsletter, tu recevras les premiers chapitres d'Aujourd'hui ne se termine jamais, ainsi que d'autres e-books à télécharger, des trucs et astuces, des confidences et des vlogs, des avant-première et des cover reveals, tu participeras à des concours privés et tu auras accès à d'autres exclusivités dans ta boîte électronique ou même postale ! Alors, ça te dit ?

Abonne-toi et à très vite dans ta boîte aux lettres !


* champs requis
Contact
Jo Ann von Haff
Skype @joannkamar
Luanda, Angola